ARTICLE: Comment la Graine de Nigelle peut-elle soulager les effets indésirables sans ralentir le traitement contre le cancer ?


Aujourd’hui, La plupart des cancers sont traités grâce à la chimiothérapie.

Cette thérapie par chimio donne de très bon résultats, jusqu'à la guérison totale pour certains cas.

Malheureusement, elle entraîne des effets secondaires indésirables lourds et souvent difficiles à vivre.

Ces effets indésirables peuvent entraîner une fragilité ou une baisse du mental qui ralentissent le processus de guérison. La cancérologie prend en compte ces désagréments en orientant les malades vers de la sophrologie par exemple. Beaucoup d'étude scientifiques sont menées afin de trouver des solutions pour réduire voir éliminer les effets indésirables de ces lourds traitements

Les oncologues prennent d’ailleurs énormément en compte ces effets indésirables, qui peuvent ralentir la guérison à cause d’un mental faible. C’est pourquoi de plus en plus d’études scientifiques voient le jour, pour trouver (et prouver) une solution réduisant les effets secondaires de la chimiothérapie, sans en altérer l’efficacité

L'huile végétale de Nigelle fait notamment partie des pistes explorées; ses propriétés auront une action réparatrice contre les effets perturbateurs des traitements anti-cancéreux.

 

Quels sont les effets secondaires indésirables de la chimiothérapie? 

La chimiothérapie permet de détruire les cellules tumorales, mais elle va malheureusement aussi détruire les cellules saines. Ces dernières vont se divisent rapidement. Et cela va atteindre le tube digestif, les cheveux ou encore les poils, ainsi que les cellules de la moelle osseuse.


Le rein et le foie sont sur-sollicités lors d’une chimiothérapie et se sont trop souvent les organes les plus touchés par ce lourd traitement. Ces organes ont des fonctions vitales :

Le foie stocke et répartit les nutriments, évacue les substances toxiques, synthétise la plupart de protéines du sang et produit la bile.

Quant aux reins, ils servent à filtrer et épurer les substances toxiques, réguler les sorties (urines et déchets organiques) et les apports (boisson, alimentation).

 De plus, les médicaments utilisés en chimiothérapie sont bien souvent néphro et hépatotoxiques : ils sont toxiques pour les reins et le foie.

Il est donc essentiel de pouvoir soulager cet effet secondaire et protéger le foie et les reins. Ainsi, des chercheurs se sont penché sur l’utilisation de l’huile de Nigelle pour contrer ces effets secondaires du traitement contre le cancer.

 

Comment la Nigelle peut-elle soulager ces effets indésirables sans ralentir le traitement contre le cancer ?

 En 2016, des chercheurs Indiens ont étudié l’effet de la Nigelle en ingestion sur la néphrotoxicité et hépatotoxicité d’un médicament de chimiothérapie, la Cisplatine. Il s'agit d'un complexe à base de platine, utilisé dans le traitement de sarcomes, carcinomes et lymphomes. Leur étude s’est portée sur 4 populations de rats :

  1. La première, sans traitement par Cysplatine ni par Nigelle,
  2. une seconde ayant reçu uniquement de la Nigelle en ingestion,
  3. une troisième ayant reçu uniquement de la Cysplatine,
  4. et enfin la dernière population, ayant reçu à la fois la Nigelle et la Cysplatine.

Les résultats obtenus sont spectaculaires : ils démontrent que la prise de Nigelle en complément du traitement par Cysplatine fait baisser considérablement son action toxique pour les reins et le foie ! 

En fait, la Nigelle va réduire ce que l’on appelle le stress oxydatif : c’est un facteur d’inflammation et de mutation des cellules, donc l’un des facteurs de cancer.

D’ailleurs, d’autres études, comme celle menée par des chercheurs Coréens (6), confirme que la Nigelle joue un rôle pour lutter contre ce stress oxydatif, cette fois induit par le paracétamol.


En bref, la Nigelle permet de réduire les effets secondaires dus à la chimiothérapie, en particulier sur le foie et les reins, mais il aide aussi à l’efficacité de ce traitement en inactivant des enzymes qui produisent des radicaux libres. La Nigelle va donc accélérer la réparation des tissus en leur fournissant les acides gras essentiels nécessaires. De plus, elle prévient les effets perturbateurs des médicaments.

 

Il faut être claire : la Nigelle ne guérit pas le cancer ! Elle va seulement permettre de réduire les effets hépatotoxiques (lésion du foie) et néphrotoxiques ( altérations fonctionnelles ou structurelles rénales) liés à la prise de certains médicaments de chimiothérapie. Et ça, c’est déjà pas mal ! N’hésitez donc pas à en discuter avec votre oncologue.

 

 


1 commentaire


  • Alice

    Merci,

    Cet article est très intéressant. La nigelle est vraiment une piste à ne pas négliger. Malheureusement, la médecine conventionnelle et les laboratoire pharmaceutique se penchent plutôt vers la chimie pour soigner…


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés