L'aluminium dans les déodorants quel danger?

Publié par Inès H le

 

 

La plupart des déodorants anti-transpirants du commerce que se soit en spray, crème ou en roll-on contiennent des ingrédients (parabens, aluminium...) qui ne sont ni bon pour l’environnement ni bon pour la santé.

L’ennemi public numéro 1 étant l’aluminium. Connu sous le nom ce chlorure d’Aluminium (formule chimique ClAl), certe, il a un grand pouvoir absorbant mais Le problème de cette substance, c’est qu’elle est toxique pour l’homme.

 

Les dangers des déodorants à l’aluminium :
Il faut savoir que certains classent l’aluminium depuis de très nombreuses années comme un composant neurotoxique qui est lié à plusieurs maladies osseuses, hématologiques, cardiaques, etc.

L’aluminium et le sel d’aluminium sont également soupçonnés d’être des causes du déclenchement de la maladie d’Alzheimer.

Les conséquences des déodorants avec de l’aluminium sur la santé à travers leur utilisation, sur l’apparition de certaines maladies sont difficiles à prouver.
Certaines personnes affirment que les doses journalières recommandées fixées par l’Europe sont 100 fois trop élevées.

Une chose à retenir, c’est que l’aluminium est toxique, il est d’ailleurs interdit dans notre alimentation.

Les risques et les effets de la présence d’aluminium dans votre déodorant anti-transpirant :
Il y a un risque de réaction inflammatoires des glandes sudoripares, celles-ci pouvant finir par être endommagées si l’utilisation du déodorant est trop fréquente.

 

Une étude autrichienne accuse l’aluminium, présents dans certains anti-transpirants, de favoriser le développement du cancer du sein.

L'étude des scientifiques autrichiens, publiée en juin 2017 dans la revue "EBioMedicine", va également dans ce sens. Dans le cadre de leurs recherches, les scientifiques ont comparé leur rapport au déodorant de 209 femmes en bonne santé et 209 femmes atteintes d'un cancer du sein.

Résultat : celles qui utilisent dès leur plus jeune âge un anti-transpirant renfermant des sels d'aluminium, plusieurs fois par jour et sur des aisselles rasées, doublent leur risque de développer un cancer du sein.

Les chercheurs décèlent également des taux d'aluminium supérieurs dans les tissus mammaires des femmes malades.

Attention en cas de peau rasée, épilée, lésée

Méfiance donc si la peau est abîmée, en cas de griffure, d’eczéma ou d’épilation récente : selon les médecins de l’Asef (Association Santé Environnement France), "sur une peau lésée, la quantité d’aluminium qui pénètre est multiplié par six".

L'Agence nationale des produits de santé et du médicament recommande de toute façon de ne pas utiliser les produits anti-transpirants ou déodorants "après le rasage ou en cas de lésion de la peau". Elle ajoute également qu'"il est recommandé que cette information figure sur le conditionnement."

Une étude chez des souris montre le développement de tumeurs malignes après une exposition aux sels d’aluminium, utilisés en vertu de leur pouvoir antitranspirant.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/09/28/faut-il-s-inquieter-des-deodorants-a-l-aluminium

 

Votre déodorant contient-il de l’aluminium?

comment savoir si votre déodorant contient de l’aluminium, c'est simple, il faut vous référer à la liste des ingrédients se trouvant sur le récipient ou l’emballage. La réglementation des produits cosmétiques impose aux marques de faire figurer de manière lisible - «la liste des ingrédients dans l’ordre décroissant de leur quantité au moment de leur incorporation dans le produit», selon l’ANSM.

Les mentions «aluminium chloryde», «aluminium chlorohydrate», «aluminium chlorydrex», «aluminium chlorydrex», «aluminium sesquichlorydrate» ou encore «aluminium zirconium» - comme leur nom l’indique - font par exemple état de la présence d’aluminium dans les déodorants.

 


Article précédent

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Scroll To Top